« On grandit lorsqu'on est malade ou lorsqu'on souffre, lorsqu'il faut faire face à une perte douloureuse. On grandit si l'on ne se met pas la tête dans le sable, mais au contraire si l'on accepte la souffrance en essayant de la comprendre, non pas comme une malédiction, mais comme un cadeau fait dans un but précis »
Elisabeth Kübler-Ross, médecin

Pour me connaître, il faut lire, ''Entre les ligne '', juin 2009

samedi 17 septembre 2011

FINALEMENT...


Si tous les test pro-opératoires sont corrects,
qu'il n'y a pas d'urgence, je me fais opérer en neurologie,
à McGill, mardi a.m., LE 20 SEPTEMBRE 2011.
Cette fois, c'est vers la guérison de la névralgie du trijumeau, qui me rend si malade depuis 6 ans QUE CETTE INTERVENTION ME MENERA...

Finalement, la lueur au bout du tunnel !